Communiqué de presse

Moteurs pneumatiques

(Communiqué de presse, Février 2011)

Réponses d'un spécialiste aux questions posées par les assembleurs

Fonctionnement du moteur pneumatique à son plein rendement énergétique

Questions & Réponses - L'installation et l'assemblage de moteurs pneumatiques rendus faciles

Qu'il s'agisse d'un moteur à couple élevé dans le mélangeur d'un fabricant de peinture et de vernis, d'un moteur en acier inoxydable employé dans la fabrication de papier journal ou d'une presse à faible puissance pour un système de transport spectaculaire de rouleaux : le moteur pneumatique est à bien des égards la meilleure option quand il s'agit de choisir un mode d'entraînement, tant pour des appareils manuels que pour des installations industrielles complexes. Compact et léger, il n'occupe qu'un tiers du volume et ne pèse qu'un cinquième du poids d'un moteur électrique standard de puissance équivalente, et se caractérise par une densité de puissance impressionnante. Grâce à leur versatilité, la simplicité de leur conception, leur poids réduit, leur grande amplitude de régimes et leur risque d'explosion minime, les moteurs pneumatiques présentent un large spectre d'utilisation. Leur robustesse et durabilité, ainsi que leur simplicité d'assemblage, d'installation et d'entretien sont autant d'arguments en leur faveur.

Le fonctionnement de ces moteurs repose sur un principe très simple : L'air comprimé, alimenté par un compresseur, entraîne la rotation du moteur. Il convient de distinguer entre moteurs à palettes, turbines, et moteur à engrenages, qui diffèrent par leur conception et domaines d'application respectifs. L'efficacité de chaque type de moteur dépend de la bonne combinaison entre débit et pression d'air.

DEPRAG SCHULZ GMBH & CO. KG à Amberg, en Bavière, est depuis plusieurs décennies un partenaire compétent en matière de moteurs et outils pneumatiques. Avec l'innovation et l'optimisation permanente de ses différentes gammes de produits, ce constructeur de machines-outils est devenu l'un des leaders du secteur. Forte de ses compétences en la matière, la société accorde une importance toute particulière aux services de conseil qu'elle fournit à sa clientèle. Dans l'entrevue qui suit, la chef de produit Dagmar Dübbelde répond à des questions que se posent fréquemment les assembleurs sur l'installation de moteurs pneumatiques et leurs conditions optimales d'utilisation. "Avec quelques connaissances de base sur son fonctionnement, l'installation d'un moteur pneumatique est un vrai jeu d'enfant", soutient la spécialiste.

Question : "J'aimerais installer un moteur pneumatique ADVANCED LINE réversible. Il comporte deux bouches d'admission d'air pour rotation à gauche et à droite. Il y a également une bouche pour l'échappement d'air du moteur. Comment s'effectue la connexion de ce moteur ?"

Dagmar Dübbelde : "La bouche d'admission d'air indiquée par la lettre R, correspondant à la rotation à droite, est reliée à l'alimentation d'air. Il est important que la bouche correspondant à la rotation à gauche (indiquée par la lettre L) et la bouche d'échappement soient toutes deux ouvertes ou bien complètement fermées à l'aide d'un silencieux. Ce n'est qu'ainsi que le moteur pourra être démarré facilement et atteindre son plein potentiel."

Question : "J'ai installé un moteur pneumatique 900 W BASIC LINE. Or il n'atteint pas la performance souhaitée. À quoi cela se doit-il ?"

Dagmar Dübbelde : "Veuillez vérifier vos différents raccords d'alimentation. Le distributeur d'air, les vannes pneumatiques, les raccords rapides et les tuyaux d'air peuvent présenter un frein à l'air entrant. Le diamètre minimal requis pour le tube intérieur du moteur pneumatique de 900 W est de 13 mm, tel qu'indiqué dans la documentation du produit. Il suffit qu'un seul élément de la chaîne d'alimentation ne satisfasse pas cette exigence, et l'air entrant sera insuffisant pour permettre au moteur d'atteindre sa pleine puissance. Il en va exactement de même avec la pression d'air : la puissance nominale du moteur ne peut être atteinte qu'avec une pression d'air de 6 bars directement au niveau de la bouche d'admission. Une baisse de 1 bar provoque à elle seule une perte de puissance de 23 %."

Question : "Les moteurs pneumatiques sont donc pilotés à la fois par la pression et le débit d'air qui leur sont fournis. Quelles vannes faut-il utiliser à cet effet ?"

Dagmar Dübbelde : "Pour piloter un moteur pneumatique à sens de rotation unique, on a tout simplement eu recours à une vanne 2/2 voies. Les moteurs réversibles ont quant à eux besoin de deux vannes 3/2-voies ou d'une vanne 5/3-voies pour évacuer l'air provenant de la bouche d'admission non utilisée."

Question : "Un moteur pneumatique a besoin d'huile. Quel type, et surtout quelle quantité d'huile dois-je verser dans le réservoir du système d'entretien ? Toutes les huiles moteur sont-elles appropriées ?"

Dagmar Dübbelde : "La durée de vie maximale et la performance optimale du moteur dépendent effectivement de l'usage d'une huile appropriée. S'il est peu gourmand en huile, le moteur a besoin de produits sans résine et sans acide. Une à deux gouttes d'huile par mètre cube d'air comprimé sont amplement suffisantes. Les besoins en alimentation d'air du moteur sont indiqués à la fois dans le catalogue de produits et dans le manuel d'utilisation du moteur."

Question : "Dans l'industrie alimentaire ou dans l'industrie chimique, le moteur pneumatique doit fonctionner sans huile pour des questions d'hygiène. Est-ce possible ? Quelles sont les mesures de précautions à prendre ?"

Dagmar Dübbelde : "Pour ce type d'applications, les moteurs en acier inoxydable de la gamme ADVANCED LINE fonctionnent bien entendu également sans huile. La perte de puissance de 15% qui en résulte est cependant à prendre en compte au moment du choix de l'alimentation."

Question : "Les moteurs pneumatiques sont réputés être très robustes. Toutefois, les moteurs à palettes nécessitent un remplacement périodique des palettes. Qu'est-ce que cela implique ?"

Dagmar Dübbelde : "Il s'agit d'une opération rapide et facile. Avec le moteur à palettes BASIC LINE, qui est doté d'un robuste châssis en fonte et se décline en versions 200 W, 400 W, 600 W, 900 W et 1,2 kW, le remplacement des palettes peut même s'effectuer sans démonter le moteur . Avec le système de remplacement de palettes breveté et unique en son genre, cette opération aisée s'effectue en quelques minutes à peine. Après avoir desserré les vis du cylindre et retiré le rouleau, il suffit de retirer les palettes usagées à l'aide d'une pincette et de les remplacer par de nouvelles. L'intervention d'une personne qualifiée n'est pas nécessaire."

Question : "Les moteurs pneumatiques peuvent être régulés en modifiant sans palier le débit d'air qui leur est fourni. Comment déterminer le meilleur réglage ?"

Dagmar Dübbelde : "D'une manière générale, les moteurs pneumatiques sont très flexibles. Leur régime s'adapte automatiquement aux variations de charge. Ceci signifie que pour une faible charge (faible couple de rotation), leur régime approche celui du ralenti, tandis que pour une charge plus importante (couple de rotation plus élevé), il diminue. Si vous souhaitez réduire le régime de votre moteur sans modifier le couple de rotation, il est recommandé de fermer la bouche d'échappement. Si vous voulez en revanche diminuer le couple de rotation en même temps que le régime, il faut réduire l'alimentation d'air."

Question : "Puis-je également réguler le moteur à l'aide de la pression d'air ?"

Dagmar Dübbelde : "La performance optimale des moteurs à palettes DEPRAG a été déterminée pour une pression de 6 bars. Au moyen d'une variation continue de la pression entre 3 et 6,3 bars, vous pouvez sans problème réguler le régime, le couple de rotation et la consommation d'air de votre moteur. En pratique, le réglage du moteur s'effectue généralement en agissant à la fois sur la pression et le débit. Les données relatives à chaque moteur peuvent être obtenues auprès du fabricant."

Question : "Les économies d'énergie comptent aujourd'hui plus que jamais. Comment puis-je faire en sorte que mon moteur pneumatique fonctionne de manière aussi économique possible ?"

Dagmar Dübbelde : "La règle suivante est à retenir : un moteur pneumatique atteint sa puissance maximale lorsqu'il est au plus près de son régime nominal (qui correspond à 50 % de sa vitesse au ralenti). C'est là que le bilan énergétique est le meilleur, que l'air comprimé est utilisé de la manière la plus efficace et que le moteur exploite l'énergie fournie de façon optimale. Des courbes théoriques sont disponibles à cet effet pour tous les moteurs pneumatiques DEPRAG. Il est également important que le moteur soit d'une dimension adaptée aux applications auxquelles il est destiné. Nos conseillers sont à votre disposition pour la détermination des réglages appropriés."

La société DEPRAG SCHULZ GMBH & CO. KG en Bavière est un des principaux fabricants de moteurs pneumatiques au niveau mondial. Elle propose avec les séries BASIC LINE, ADVANCED LINE, INDIVIDUAL LINE et POWER LINE une large gamme de moteurs pneumatiques à palettes d'un excellent rapport qualité-prix. Les moteurs à turbines et à engrenages sont quant à eux conçus et fabriqués pour des applications spécifiques. Avec 600 collaborateurs, la société DEPRAG est représentée dans plus de 50 pays à travers le monde.

Contact presse :
Dagmar Dübbelde
La société DEPRAG SCHULZ GMBH & CO. KG
Carl-Schulz-Platz 1
D-92224 Amberg
Tel : 09621 371-343
Fax : 09621 371-199
Courriel : d.duebbelde@deprag.de

Images sous droits d'auteur : Veuillez lire attentivement nos mentions légales. Certaines images sont la propriété de tiers. Toute utilisation sans préciser la source ou toute modification pour une utilisation dans un autre but est interdite.