Communiqué de presse

Automation

(Communiqué de presse, Juillet 2013)

Notre entrevue : les nouvelles tendances en matière d'automatisation présentées sur le salon MOTEK 2013

Le poste de travail manuel marque des points grâce à sa flexibilité

Sur le stand de DEPRAG - une unité d'assemblage adaptée grâce à des conseils avisés

Plus de 1 000 exposants et plus de 35 000 visiteurs professionnels sont attendus du 7 au 10 octobre au parc des expositions de Stuttgart pour la 32ème édition du salon MOTEK - le principal salon des techniques d'assemblage et de manipulation. C'est le rendez-vous annuel des professionnels qui souhaitent suivre les derniers développements en matière d'automatisation des montages. Comme annoncé par l'organisateur, le salon MOTEK 2013 se consacre davantage aux solutions de système complètes et exhibe de nombreux exemples d'automatisations orientées application, sans pour autant négliger la présentation des composants, des modules et des sous-systèmes. Quelles sont les tendances du salon MOTEK 2013 selon les professionnels, et plus particulièrement quelles sont les tendances qui se dessinent en matière d'automatisation ? Depuis de nombreuses années, le directeur des ventes de DEPRAG SCHULZ GMBH & CO. KG, Jürgen Hierold est un exposant et visiteur avisé du salon MOTEK. Notre rédactrice Trixy Schmidt l'a interrogé sur ses attentes concernant le salon professionnel de l'automatisation de cette année.

Trixy Schmidt : Monsieur Hierold, pour vous, quel est le thème central du salon MOTEK cette année, et quelle direction prend l'automatisation ?

Jürgen Hierold : Dans l'industrie, il y a une tendance perceptible d'aborder l'assemblage de manière différente - de s'éloigner de l'automatisation complète rigide, et d'aller vers des postes de travail semi-automatiques flexibles commandés par opérateur.

Trixy Schmidt : Comment peut-on expliquer cette tendance ?

Jürgen Hierold : Il y a plusieurs facteurs à cela, comme par exemple l'importante flexibilité. Pendant la crise financière de 2008, les ventes ont chuté dans de nombreux secteurs. Les systèmes entièrement automatiques comportent des risques. L'investissement ne peut atteindre son objectif d'amortissement qu'avec un volume de travail de 100 pour cent, et le financement s'écroule durant les périodes économiques difficiles. Si d'autre part, la demande augmente de manière inattendue, le système entièrement automatisé ne peut pas fonctionner en surcapacité. Par conséquent, la production ne peut pas répondre de manière adéquate à l'état des carnets de commandes, même si elle le souhaitait - il n'est malheureusement pas possible de produire plus de 100 pour cent.

Trixy Schmidt : Et quelle est l'alternative ?

Jürgen Hierold : Les postes de travail manuels intelligents peuvent s'adapter de manière flexible à n'importe quelle situation économique. Pendant les périodes difficiles, la production est réduite sans préjudice, pendant les périodes de prospérité, l'expansion ne connaît pas de limites.

Trixy Schmidt : Mais qu'en est-il de la sécurité des processus ? Les systèmes semi-automatiques commandés par opérateurs sont utilisés par des hommes qui parfois peuvent faire des erreurs...

Jürgen Hierold : La sécurité sur un poste de travail manuel peut être parfaitement garantie comme sur une unité d'assemblage entièrement automatisée. Mais c'est effectivement un point important. La configuration d'un poste de travail manuel doit être bien pensée, et certaines conditions de base doivent être obligatoirement prises en compte. Faute de quoi, des erreurs peuvent apparaître dans la planification causant des problèmes par la suite. Nos spécialistes de l'automatisation suivent pour cela un guide spécifique qui couvre toutes les questions essentielles. La sécurité des processus est le premier point que nous prenons en considération dans la conception d'un poste de travail manuel intelligent.

Trixy Schmidt : La sécurité des étapes est basée sur la reproductibilité fiable des différentes étapes et paramètres dans la limite de certaines tolérances spécifiées. Comment ceci peut-il être effectué dans la pratique ?

Jürgen Hierold : L'importance des limites de tolérance détermine le niveau de qualité de chacun des composants utilisés dans l'équipement du poste de travail intelligent. Au début, il faut donc définir la sécurité des processus requise pour la tâche. Le risque d'éventuels malentendus y est élevé. Les exigences et solutions pour la sécurité durant tout le processus d'assemblage doivent être discutées en détail et consignées avec précision. Toute erreur dans le développement du concept, en particulier dans un domaine important tel que la sécurité ne peut être corrigée par la suite qu'avec difficulté et au prix d'importants efforts.

Trixy Schmidt : Si je ne peux me permettre que de petits champs de tolérance tout en devant remplir d'importances exigences en matière de qualité, quelles solutions sont à ma disposition ?

Jürgen Hierold : Les visseuses électroniques programmables remplissent les exigences élevées quant à la qualité de la technique de vissage. Ils permettent l'évaluation des paramètres de vissage, les calculs statistiques, l'acquisition de données de production (PDA), l'intégration dans les systèmes de gestion de la production (MES), la consignation et l'archivage des résultats de montage. La sécurité élevée au cours des différentes étapes du processus d'assemblage garantit une parfaite adéquation des composants spécialement conçus du poste de travail à ces exigences. Comme pour un puzzle, tous les composants du système doivent se coordonner, interagir et communiquer. Outre les outils de vissage éprouvés de qualité, les autres pièces du puzzle sont constituées par les technologies d'alimentation des vis, les systèmes de positionnement des tournevis pour garantir une sécurité dans le guidage de l'opérateur, les commandes de vissage et de déroulement des processus grâce à un logiciel adapté, les dispositifs de réception et de positionnement des pièces, pour ne citer que quelques exemples.

Trixy Schmidt : Les solutions modernes en matière de postes de travail manuels répondent dans une large mesure au besoin d'une plus grande flexibilité dans la production. Que faut-il prévoir dans la planification du poste de travail manuel semi-automatique ?

Jürgen Hierold : La flexibilité peut concerner différents contenus du processus. Lors de la planification, il faut tout d'abord clairement définir le type de flexibilité requis. Le désir de flexibilité concerne-t-il le déroulement des processus ? Combien de fois doit-il être reconfiguré ? Quelle est la durée de vie du produit ? Que devient le poste de travail manuel lorsque le produit arrive à expiration ? Faut-il prévoir d'ajuster les chiffres de production ou d'assembler plusieurs variantes de produits sur un poste de travail manuel ? DEPRAG a une réponse à chaque question. Ce qui importe est de se poser les bonnes questions au bon moment. Ce qu'il ne faut pas oublier : par la suite, les erreurs ne peuvent être corrigées qu'au prix de grands efforts. Nous offrons une série de solutions standards. Par exemple : une technique d'alimentation de vis combinée alimente un outil de vissage avec différents types de vis. La commande s'effectue par le biais d'un portail de positionnement de visseuse : les coordonnées XY du point de vissage sont détectés via le portail, le système d'alimentation et la commande de vissage communiquent, et l'élément de connexion nécessaire ainsi que son paramètre de vissage sont sélectionnés - précisément. Les réceptions interchangeables sont adaptées si la réception des pièces doit être variable.

Trixy Schmidt : Un poste de travail manuel est la combinaison classique de l'homme et de l'équipement technique. Si la production exige une qualité constante, l'homme représente un facteur de risque...

Jürgen Hierold : Seul un poste de travail manuel qui inclut les besoins de l'homme assure une production optimale. Sous le titre Ergonomie, notre guide met en lumière un certain nombre de facteurs qui jouent un rôle important dans l'installation de postes de travail conviviaux. L'accent est mis sur un travail non fatiguant et fiable, sur la sécurité au travail, sur la manipulation conviviale, sur l'affichage claire, sur l'analyse et la correction des données du processus ou d'erreurs. S'y ajoutent un débit optimal de la matière et, - c'est très important - la forme ergonomique de l'outil de vissage, par exemple. Mais l'interface HMI (Interface Homme Machine) conçu en conséquence grâce à un matériel informatique convivial et un logiciel facilement compréhensible pour une visualisation optimale, permettent une adhérence importante de l'opérateur à l'environnement de travail. Seule une personne qui aime travailler, le fait bien.

Trixy Schmidt : Sur les postes de travail manuels, des composants électroniques de valeur, hautement sensibles tels que les cartes de circuits imprimés sont également assemblés. Qu'en est-il de la conductivité électrostatique et de la propreté technique de l'unité d'assemblage semi-automatique commandée par opérateur ?

Jürgen Hierold : Dans notre guide, nous attirons également l'attention sur ces points. Lors de l'assemblage sur le poste de travail manuel intelligent, les produits électroniques sont protégés grâce à l'élimination sélective de charges électriques. Nos solutions DEPRAG le font en continu (sur tous les composants du poste de travail manuel), de manière mesurable et vérifiable pour l'utilisateur final. La propreté technique est réalisée avec le même soin. Les particules de poussière détruisent les composants sensibles. Elles peuvent survenir lors de l'alimentation des éléments d'assemblage ou lors du vissage. Les systèmes d'alimentation sans vibration, la livraison et l'installation d'éléments d'assemblage par ventouse ou les pièges à particules dans les processus de production minimisent le risque que représentent les particules de poussière. L'exigence d'une propreté technique et d'une conductivité électrostatique doit être respectée de manière continue par l'ensemble des composants individuels du système. C'est un avantage si tous les éléments s'assemblent.

Trixy Schmidt : DEPRAG se considère souvent comme un guichet unique qui offre toutes les solutions pour l'équipement des lignes d'assemblage à partir d'un seul et même fournisseur. Est-ce vraiment un avantage ? Aussi d'un point de vue économique ?

Jürgen Hierold : Oui, bien entendu. Cela va de soi. Le client dispose d'un seul interlocuteur depuis le début, ce qui signifie pour lui une énorme réduction des coûts. Il acquiert des connaissances sur les processus et les applications d'une source unique et jouit de solutions basées sur des années d'expérience. Son risque est ainsi réduit à un minimum. Un seul responsable lui garantit la disponibilité de tous les composants de l'unité, leur fonction confirmée par de nombreuses années d'expérience et la mise en œuvre rapide du projet. La réduction des délais de livraison grâce à des composants standards et les économies d'échelle dans la production ainsi que l'élimination des descriptions d'interface compliquées augmentent l'économie de l'acquisition. L'ensemble de la chaîne de valeur est couverte par DEPRAG.

Trixy Schmidt : Vous misez sur le poste de travail manuel intelligent comme étant une alternative économique et flexible aux systèmes d'assemblage entièrement automatiques. Pouvez-vous nous citer un exemple ?

Jürgen Hierold : La société DEPRAG a récemment livré une ligne d'assemblage pour les appareils de contrôle de puissance dans le secteur de l'e-mobilité - composée de 40 postes de travail manuels ! Il est actuellement incertain dans le secteur de l'e-mobilité de quelle manière se développeront les taux de production. Par conséquent, il est recommandé d'utiliser une chaîne de montage flexible et extensible avec des postes de travail manuels intelligents. Nous avons obtenu la commande car nous étions en mesure en tant que prestataire de services complets de réaliser en peu de temps toutes les exigences techniques. Tous les critères mentionnés ci-dessus pour créer un dispositif de montage semi-automatique commandé par opérateur ont été analysés et entièrement réalisés grâce aux composants standards de DEPRAG : fiabilité des procédés, flexibilité, ergonomie, conductivité électrostatique, propreté technique et prix modéré. DEPRAG a également installé un poste de travail manuel moderne sur son stand du salon MOTEK 2013. Toutes les options techniques et économiques des processus d'assemblage actuels y sont présentées.

Contact presse :
Dagmar Dübbelde
DEPRAG SCHULZ GMBH & CO. KG
Carl-Schulz-Platz 1D-92224 Amberg
Tel : 09621 371-343
Fax : 09621 371-199
Courriel : d.duebbelde@deprag.de

Images sous droits d'auteur : Veuillez lire attentivement nos mentions légales. Certaines images sont la propriété de tiers. Toute utilisation sans préciser la source ou toute modification pour une utilisation dans un autre but est interdite.