Communiqué de presse

Automation

(Communiqué de presse, Septembre 2013)

DEPRAG présente un assemblage d'ECU sur le salon MOTEK 2013

Développer des installations efficaces n'est pas sorcier

Disposer des composants appropriés d'un seul fournisseur mène au succès

La fabrication d'installations n'est pas sorcier. Celui qui choisit en tant qu'intégrateur de systèmes les composants appropriés conçoit dès le début une unité d'assemblage efficace et performante.

Kurt Meier, ingénieur mécanique et intervenant comme fabricant d'unités pour un fabricant réputé de machines outils dans le domaine des petits appareils électroniques le sait aussi : concevoir, planifier et élaborer, jusqu'à ce qu'au final, les premières pièces usinées sortent de l'unité achevée. C'est ce qui l'amuse et le fascine encore. Aujourd'hui, il participe à la 32ème édition du Motek à Stuttgart, un salon professionnel renommé pour l'automatisation de la production et de l'assemblage. Sa mission est claire - il doit d'élaborer une unité d'assemblage pour un appareil de commande électronique. En ce jour sur le salon, il s'est fixé un seul objectif. Il souhaite définir les composants de la future unité d'assemblage, s'informer auprès de nombreux fournisseurs et peut-être déjà effectuer l'une ou l'autre sélection de fournisseurs.

L'ingénieur Kurt Meier a une dure journée devant lui. Il a défini chaque processus de son projet d'assemblage. L’alimentation, la manutention, le vissage, l’assemblage, l'inspection, l'essai, l’évaluation, l’analyse et la documentation doivent être respectés et se coordonner. Les composants sélectionnés ne doivent pas dépasser la limite actuelle des coûts mais répondre tout de même aux exigences élevées de sécurité lors de l'assemblage d'un appareil de commande. Il y a encore mieux. Les composants du système sélectionnés doivent être compatibles. « Une ligne d'assemblage », dit-il, « est comme un Rubik's Cube », ce n'est que lorsque tous les éléments s'intègrent correctement les uns aux autres, que cela donne un ensemble harmonieux. »

S'y ajoute un autre problème : le nouveau produit qui doit être assemblé avec l'unité, est au départ seulement fabriqué en petit nombre. L'objectif est d'augmenter les cadences de production rapidement. L'ingénieur Kurt Meier se demande : « Est-ce que j'aménage en début de production des postes de travail manuels moins coûteux ? Mais comment puis-je effectuer cela de manière fiable en dépit du « facteur incertain qui est l'homme » ? Ou, est-ce que je choisis tout de suite la solution présentant un important degré d'automatisation et pour quelle machine opter ? Puis-je utiliser les composants de la « petite » solution plus tard et où puis-je trouver quoi ?" Et, comme si ce n'était pas suffisant, le processus d'assemblage de son appareil de commande est situé en salle blanche technique.

L'ingénieur Meier a effectué une présélection dans le catalogue du salon. Il veut commencer par une visite au stand de DEPRAG SCHULZ GMBH u. CO. KG. Dans le Hall 1, stand 1610, le spécialiste du vissage connu présente une unité d'assemblage pour une ECU (Electronic Control Unit), telle qu'elle est utilisée par exemple pour la gestion du moteur dans une voiture. Il reconnaît immédiatement des similitudes avec son projet.

L'intégrateur de systèmes connaît depuis longtemps les visseuses renommées MINIMAT® de la gamme du fabricant de machines DEPRAG, et il les utilise avec plaisir dans ses unités. Il affectionne la maturité technique et la fiabilité des visseuses EC-Servo et de la visseuse pneumatique qui ont été éprouvées des milliers de fois dans le monde entier.

Avec un grand intérêt, il passe en aperçu l'unité de DEPRAG présentée sur le salon. Pour l'assemblage des vis des ECU susmentionnées, les ingénieurs de DEPRAG ont conçu un système de transfert linéaire en Karreeanordnung avec retour, sur laquelle les principales étapes d’assemblage et les composants de l'unité les plus importants font l'objet d'une démonstration. L'ingénieur Meier est vite plongé dans une discussion approfondie avec l'ingénieur Martin Wagner, conseiller technique chez Deprag.

Sur une unité de montage conçu spécifiquement pour le salon, les moitiés supérieure et inférieure de la première pièce d’assemblage atteignent avec un porte-pièce un poste de travail manuel. Un circuit imprimé pré-assemblé est ensuite vissé manuellement par l’opérateur à l’aide de quatre vis. S'il s'agit de fiabilité des procédés, comme par exemple dans l'industrie automobile, une visseuse MINIMAT®EC avec un bras linéaire de contrôle de position est préconisée. L'alimentation parfaitement cadencée des vis est assurée par une unité d’alimentation des vis. Le conseiller technique Martin Wagner explique : « Les principaux composants de ce poste de travail manuel sont issus de nos ateliers. » Ainsi, nous sommes un partenaire compétent pour les tâches d'automatisation des intégrateurs de systèmes. Tous des composants sont des milliers de fois éprouvés, fiables et performants. Et nous garantissons que les modules sont parfaitement adaptés et conçus de manière à être compatibles les uns avec les autres. »

Sur le poste de travail manuel de l'unité DEPRAG, l'opérateur est aidé par un bras linéaire de contrôle de position. Les vis d'une pièce à usiner doivent souvent être présentées dans un ordre déterminé. Le bras « intelligent » permet de contrôler ce processus, les erreurs sont exclues. Les quatre vis sont présentées automatiquement à l’opérateur par l’intermédiaire d’un système d’alimentation standard de la gamme DEPRAG. L'ingénieur Meier prend des notes. « Le bras de commande de position offre une sécurité des processus - même sur le poste de travail manuel. »

Il nécessite également une unité d'alimentation automatique pour son opération de vissage. Pour ne pas faciliter les choses, l'assemblage de sa commande électronique doit s'effectuer en salle blanche technique. Kurt Meier craint des salissures incontrôlables qui peuvent être causées par l'abrasion d'un système d'alimentation basé sur une technique d'alimentation par vibration. Le conseiller technique Wagner utilise une solution qui a été développée spécialement pour les besoins de la propreté technique : un système d'alimentation qui permet la sélection des vis grâce de séparateur à avec un rail élévateur.« La solution ne réside pas dans l'élimination des particules de saleté, mais en évitant la formation de celles-ci, » explique Martin Wagner. Pour être sûr que les autres pièces étrangères qui, par exemple, parviennent via les vis en vrac dans la trémie d'alimentation, sont déchargées, il prescrit un dispositif spécifique, l'éliminateur de particules DEPRAG. L'éliminateur de particules aspire les saletés de l'air propulsé utilisé pour le chargement de la vis dans la broche de vissage par une douille d’aspiration. D'autres douilles d’aspiration  sont prévues là où une abrasion peut se produire, comme par exemple, lors de l'engagement de la lame dans l’empreinte de la vis.

La commande du poste de travail manuel est effectuée par une DEPRAG PROCESS UNIT, dans ce cas la DPU100. Grâce aux écrans d'affichage, elle guide l'opérateur pendant tout le processus de vissage. Le conseiller technique Wagner cite l'expérience de DEPRAG en matière de planification et de construction d’unités d'assemblage et de systèmes de commande et de mesure pour la sécurité des processus industriels. « Les fabricants bénéficient aussi dans ce domaine de notre expertise dans le domaine de la technologie d'assemblage. Nos ingénieurs connaissent tous les problèmes des responsables d'installations et des machines utilisées pour les opérations d'assemblage. »

Une fois que la DPU100 valide le modèle, l’opérateur envoie le composant à la station de travail suivante. Là se réalise, au sein d’une cellule de travail compacte, le DCAM (MODULE D’ASSEMBLAGE COMPACT de DEPRAG), une montage de douille par emmanchement entièrement automatisé. L'ingénieur Kurt Meier prend note concernant la manipulation des pièces, il pourra peut-être en faire usage. C'est parfait, il n'aura plus besoin de chercher et il peut être sûr que la manipulation de la pièce s'adapte parfaitement aux autres composantes de DEPRAG.

Quatre douilles sont maintenant appliquées dans l'unité d'assemblage DCAM à la partie supérieure du composant électronique. Pour ce faire, le système de pression de la broche à vide s’approche de l’unité d’alimentation qui présente les douilles. La broche « récupère » la douille et effectue une inspection visuelle de sa géométrie. Le résultat apparaît sur l'écran tactile. Si la mesure est positive - c'est-à-dire qu'une douille a été prélevée avec succès - le processus d’emmanchement s'ensuit. Un suivi du rapport force-déplacement est assuré à des fins de fiabilité de cette étape. Ce processus se répète quatre fois, puis le bras linéaire pose la partie supérieure de l'unité de commande sur la base de l’ECU, et le porte-pièce se déplace vers le poste de travail suivant, une deuxième unité d'assemblage DCAM.

La partie supérieure y est vissée sur la base, une étape entièrement automatique respectant la plus grande sécurité. Le planificateur de processus Meier connaît les avantages des visseuses DEPRAG : les modules de vissage avec des visseuses EC adaptées aux processus de vissage avec des exigences élevées en matière de sécurité sont utilisés dans le monde entier et sont conçus pour garantir une fiabilité maximale du processus. Dans la gamme d’applications de chaque broche de vissage, le couple, le régime, le temps de pause et le sens de rotation s’adaptent individuellement aux besoins de l’opération de vissage. Ces visseuses sont tout simplement les parfaits outils pour l'unité d'assemblage prévue par l'ingénieur Meier. Les moteurs EC sans balais garantissent un fonctionnement sans entretien. Les visseuses MINIMAT®-EC sont en outre dotées d’un contrôle de processus AST10 DEPRAG avec serveur Web intégré. Ainsi, tout programme de vissage peut être créé et paramétré via le système d'exploitation Linux.

Après le vissage (dans ce cas les vis sont alimentées par le biais d’un tuyau), l’étape suivante de cette deuxième plateforme d'assemblage DCAM consiste à tester le fonctionnement du circuit imprimé assemblé précédemment. À cette fin, le porte-pièce est indexé de manière à brancher l'adaptateur de test au circuit imprimé. Si ce test de fonctionnement est positif, un voyant « OK » concernant la pièce s’affiche à ??l'écran de l'unité de commande DPU200 qui coordonne les processus au niveau des deux DCAMs. Comme toutes les DEPRAG PROCESS UNITS, elle est également dotée du logiciel DCOS facile d'utilisation, dont il existe plusieurs versions. Elle dispose aussi de toutes les fonctionnalités modernes de collecte de données et d’analyse de qualité et des processus. Tous les principes d'une Interface Homme Machine (HMI) ont été réunis dans ce logiciel spécialement développé. L'écran tactile en couleurs et d’une grande clarté par exemple, peut être utilisé avec le doigt ou un stylet et se lit même de loin.

Sur le stand DEPRAG, l'ingénieur Kurt Meier observe maintenant de quelle manière l'ensemble est démonté sur le deuxième poste de travail, afin que les visiteurs puissent à nouveau découvrir le processus. Lors de son exploitation, ce genre de poste de travail pourrait représenter un poste de réparation. Soit la pièce vissée est prélevée, soit les mesures correctives nécessaires affichées par l'unité de commande sont effectuées. Ce n'est qu’une fois que la pièce est jugée « OK » qu’elle est libérée pour l’étape suivante ou l'emballage.

En passant en revue ses notes, le planificateur de processus Meier constate avec étonnement qu'après un entretien sur le stand de DEPRAG, il a déjà trouvé tous les composants de son unité d'assemblage chez DEPRAG. Le partenaire pour tous types de tâches d'assemblage lui a présenté des solutions dans les quatre domaines que représentent le vissage, l'alimentation, la commande et la mesure. Du point de vue économique, tout est également parfait - l'ensemble des composants sont basés sur des solutions standard qui sont utilisées depuis des années dans le monde entier. Et les conseils d'expert l'ont convaincu de l'orientation client, de la compétence et de l'expérience des collaborateurs DEPRAG. Mais pour lui, en tant qu'intégrateur de système, l'important est avant tout que tous les composants proviennent d'un seul fournisseur, son partenaire dans l'automatisation DEPRAG représente le bon fonctionnement et l'interaction des composants dans son unité globale. Les concertations complexes et les définitions d'interface qui sont toujours nécessaires lorsque l'on se fournit auprès de fabricants différents sont entièrement éliminées. Un fabricant et un fournisseur, donc un seul interlocuteur !

L'ingénieur Kurt Meier est très satisfait. Il soumettra dès que possible les dessins à DEPRAG et enverra des modèles, de sorte que l'expert en automatisation puisse élaborer un concept. Lorsqu'il tient le cadeau de fin d'année de DEPAGG, un Rubik's Cube, dans la main, il sourit : « Avec le bon partenaire, la mise au point des composants pour l'alimentation, la manutention, le vissage, l'assemblage, l'inspection, les essais, l'évaluation, l'analyse, la documentation n'est vraiment pas sorcier ».

C'est le message que souhaite adresser le fabricant de machines de Bavière DEPRAG SCHULZ GMBH u. CO. KG au public du 32ème salon international pour l'automatisation de la fabrication et de l'assemblage, Motek du 7 au 10 octobre 2013 à Stuttgart : avec DEPRAG en tant que fournisseur, vous réduisez les coûts et les risques et vous gagnez un partenaire fiable qui, en raison de sa compétence, est prêt à assumer la responsabilité du fonctionnement de ses composants.

DEPRAG SCHULZ GMBH u. CO. KG, dont le siège est en Bavière, compte environ 600 employés dans plus de 50 pays du monde entier. Depuis des décennies, les ingénieurs de DEPRAG conçoivent des concepts d’automatisation innovants dans de nombreux domaines industriels. Le fabricant de machines est à la fois un fournisseur très apprécié pour les intégrateurs de systèmes, d'autre part, il possède une compétence importante en tant que guichet unique pour ses propres solutions d'automatisation complexes.


Contact presse :

Dagmar Dübbelde
DEPRAG SCHULZ GMBH & CO. KG
Carl-Schulz-Platz 1
D-92224 Amberg
Tel : 09621 371-343
Fax : 09621 371-199
Courriel : d.duebbelde@deprag.de

Images sous droits d'auteur : Veuillez lire attentivement nos mentions légales. Certaines images sont la propriété de tiers. Toute utilisation sans préciser la source ou toute modification pour une utilisation dans un autre but est interdite.